Naphara s’achève !

L’héritage, le dernier tome de Naphara, est sorti le 28 mai ! Maintenant que le point final de cette trilogie est posé et que je peux le partager avec vous, j’ai envie de revenir dessus en quelques mots.

J’ai adoré écrire cette histoire ! Naphara est chère à mon cœur car elle m’a permis d’évoluer sur beaucoup de points, personnels comme professionnels. Luna a vraiment été un personnage important. Je l’aime. Alors, j’espère que les aventures de Luna & Éric vous plairont autant qu’à moi et qu’elles vous feront passer un agréable moment de lecture. Je souhaite que Naphara vous fasse voyager dans un monde où tout est possible et que vous aimerez les péripéties ainsi que la destination de l’histoire.

Quand j’ai commencé à écrire Naphara, mon manuscrit s’appelait La Malédiction de Naphara et devait être un One-Shot : un tome unique. Et donc, la fin que j’avais prévue était celle du tome 2. À vrai dire, c’est même la première idée que j’ai eue et qui a construit tout le roman. Quand j’ai débuté le travail éditorial avec Rebelle Éditions, mon éditrice m’a proposé de couper La Malédiction de Naphara en deux, j’ai alors écouté la petite voix dans ma tête qui me soufflait depuis un moment une suite possible aux aventures de Luna & Éric et mon manuscrit s’est transformé en trilogie.
Malgré mon envie de continuer cette histoire, le tome 3 n’a pas été aussi facile à écrire que les précédents. La Malédiction de Naphara a été écrit en 2010 et me plonger dans une suite en 2018 a été un vrai challenge. Huit ans… c’est long ! Et le travail de corrections que j’ai fourni entre-temps avec le tome 1 et 2 est différent de celui du processus d’écriture. Même si j’adore mes personnages et qu’ils m’avaient manqué, je n’arrivais pas à poser sur le papier ce que je désirai réellement pour ce troisième tome. Le temps a passé et bien que l’idée de la suite soit claire, je me suis retrouvée bloquée devant ma page blanche un long moment avant de retrouver la frénésie que j’avais connue au début.
Je doutais de pouvoir continuer le récit en gardant avec exactitude l’atmosphère de La Malédiction et de Destinée. Et, je ne voulais pas vous décevoir sur cette deuxième fin. Cette nouvelle fin.
Jusqu’à ce que le déclic se fasse, cette petite étincelle de magie qui fait que mes doigts dansent sur le clavier et écrivent des lignes et des lignes sans même que je m’en rende compte. C’est une des choses que j’adore dans l’écriture, être habitée par l’histoire au point que j’ai l’impression de la vivre. Comme quand je lis un bon roman et que je n’arrive pas à le lâcher avant d’avoir découvert tous ses secrets. Le temps a arrêté d’être un obstacle et j’ai replongé dans le récit en redécouvrant/retrouvant mes personnages adorés.

Aujourd’hui, je suis heureuse du résultat final et d’avoir pu apporter ce nouveau souffle à Naphara. Et oui, l’histoire est finie. Une page se tourne. Pour autant, je n’exclus pas l’idée d’y revenir un jour. Après tout, ça ne serait pas la première fois…

Je termine cet article par le plus important : Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent et qui suivent Naphara. Échanger avec vous sur cette trilogie me fait toujours plaisir. Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *