NaNoWriMo !

À l’occasion du NaNoWriMo 2017 (National Novel Writing Month) je vous propose de suivre mon processus d’écriture.
Mais le Nanowrimo c’est quoi ? C’est un « défi » mais surtout un marathon d’écriture puisque le but est d’écrire un roman de 50 000 mots minimum en 30 jours, soit environ 1666 mots par jour.

C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire mais, souvent, le manque de temps et ma charge de travail m’ont fait abandonner le projet. Cette année, toutes les conditions sont réunies pour que je puisse me consacrer à l’écriture au mois de novembre. J’ai donc décidé de me lancer et je vous emmène avec moi !
Tous les jours, sur Instagram, vous pourrez découvrir mon avancé et mes ressentis sur ce challenge.

Au mois de novembre je vais écrire… Séléna, la magie de la vie.
C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis 2012. Ayant déjà des gros projets (Entre Amour Et Enfer) à l’époque, j’ai mis cette histoire de côté. Depuis, j’attendais le bon moment pour l’écrire. Ce moment est enfin arrivé !

Séléna, la magie de la vie est un roman pour adolescent. Un Young Adult de genre fantastique qui raconte l’histoire d’une jeune fille qui, après un accident de voiture, se réveille dans une autre époque, un nouveau monde où elle découvre qu’elle est dotée de pouvoirs magiques. Mais, surtout, qu’elle est au cœur d’une prophétie…

Aujourd’hui, j’ai surtout relu mon carnet où j’avais écrit toutes mes idées et mes notes. Doucement, je me replonge dans l’histoire, je peaufine la création du royaume et travaille sur le plan des chapitres. J’ai aussi continué de réfléchir aux personnages et créer des « fiches d’identités » pour les principaux.

Je vous donne rendez-vous demain pour le top départ !

 

 

Mise à jour /!\ NaNoWriMo 2017: le bilan.

En ce début décembre, je reviens vers vous pour partager mes impressions sur ma première participation au NaNoWriMo.
Est-ce que j’ai réussi à écrire 50000 mots en un mois ? Oui. J’ai écrit exactement 51138 mots. Est-ce que j’ai mis un point final à mon nouveau roman ? Non.

J’ai bien avancé sur « Séléna, la magie de la vie » et je peux dire que je suis à la moitié du premier jet. Je pense que ce nouveau bébé va être un gros pavé. Et j’en suis plutôt contente. Car j’ai tellement de choses à dire et à partager dans cette histoire.

Ce que j’ai aimé dans le NaNoWriMo c’est le challenge en lui-même et le fait de vraiment me consacrer à l’écriture pendant un mois entier. Cela m’a permis d’être plus régulière dans mon travail. Plus organisée aussi. Le petit moins (parce qu’il y a quand même un) c’est le suivi du nombre de signes. C’est quelque chose que je ne fais presque jamais. Car je n’ai jamais réfléchi au nombre de mots ou de pages que pouvait contenir une de mes histoires. Quand je commence un roman, je structure la trame mais rien d’autre et j’arrête d’écrire quand pour moi, il est temps de mettre le point final. J’aime écrire. Je le fais avant tout pour le plaisir. Et je préfère le faire sans me prendre la tête à regarder le nombre de mots que je peux écrire par heure ou bien par jour. Sans me forcer. J’ai déjà parfois assez de pression quand j’ai peur de ne pas respecter ma date butoir…
Au mois de novembre, je suis passée par deux phases. La première: « Nombre de signes, nombre de signes ». La deuxième: « Mince, je n’ai pas regardé le nombre de signes ». Autant vous dire que j’ai été beaucoup plus productive dans la deuxième phase.
Ce que j’adore dans le fait d’écrire c’est qu’il arrive un moment où mes doigts sont pris de frénésie et glissent sur le clavier. L’imagination, les personnages prennent vie et l’histoire m’emporte. C’est simple et en même temps cela peut parfois être complexe. Mais la plupart du temps, et c’est ce que j’aime le plus, il est facile pour moi de me perdre dans mon récit et d’être comme habitée par mes personnages et mon univers. Et, je préfère faire cela sans avoir un nombre de signes en tête, ce qui au début a un peu freiné mon élan dans ce challenge. C’est quand j’ai arrêté d’y penser que j’ai vraiment pu avancer dans la construction de mon histoire.

En conclusion, c’était une bonne expérience. Et il y a de très fortes chances pour que je participe au NaNoWriMo de l’année prochaine.

Pour l’heure, j’ai mis ce roman de côté pour me concentrer sur le troisième et dernier tome de Naphara. J’ai quand même une deadline à respecter ! Et puis, Luna me manque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *