La méthode des carnets : Aaaaah ces petits carnets !!

Un petit article pour vous parler de ma méthode d’écriture mais surtout de mes petits carnets. J’espère qu’il répondra à vos questions 🙂

J’écris partout, n’importe quand et sur n’importe quoi !
Ce qui est vite devenu problématique : Je perds une feuille volante et je suis en panique.
Très vite, j’ai donc trouvé la solution de prendre des carnets et j’en suis devenue accro. Qu’est-ce que c’est pratique !!!
J’en ai toujours un dans mon sac, qui protège mes idées ou citations… J’en ai un pour chacun de mes livres que je m’amuse aussi à customiser. (Comme le montre ma photo.)

On me demande parfois comment je fais pour écrire un livre du début jusqu’à la fin. Cet article est donc là pour vous éclairer un peu…

Ce n’est pas forcément une réponse facile. Pour être honnête, je ne sais pas vraiment. Je fais ça depuis longtemps. Et petite c’était juste un jeu… grande, c’est devenu une passion.

Voici ce que je peux dire:
Ça commence par une idée. Et des idées, j’en ai plein.
Quand j’en ai une qui me plait beaucoup, j’attrape un nouveau carnet et je commence à poser les bases de mon roman.
Je crée un plan que j’essaye de détailler le plus possible. Chapitre après chapitre, je raconte le plus gros de l’histoire. Généralement, tout commence avec un titre, un événement ou encore une chanson.
Quand mon plan est terminé (que j’ai enfin chacun de mes chapitres bien détaillés et titrés) et que mes personnages sont réels au point de pouvoir prendre vie, je commence à écrire mon roman et les musiques viennent d’elle-même, mettre parfois leurs petits grains de sel entre mes lignes.

Ecrire un roman du début jusqu’à la fin est compliqué et un travail fastidieux. J’y arrive surtout grâce à mon carnet qui est mon pense-bête. Un peu comme une bouée de sauvetage.
C’est pour ça que mes petits carnets me sont indispensables.
Ils regorgent de toutes mes idées et de mes récits. J’en perds un et je suis totalement perdue.
Le plus gros de mon travail d’auteure consiste à noircir un petit carnet dont je ne me sépare qu’une fois le point final de mon histoire mit.

Un conseil que je donne pour tous ceux qui aimeraient se lancer dans l’aventure qu’est l’écriture d’un roman: Choisissez un carnet. Mettez-y vos idées et essayez ! Laissez parler votre plume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *